44e Bourse d’échanges Arras 2022 – Club Ravera 6A

Dimanche 20 mars se tenait en même temps que le Salon Retromobile, la 44ème bourse d’échanges d’Arras organisé par le Club Ravera 6A.

Le lieu choisi était l’Artois Expo à Saint-Laurent-Blangy, un immense centre d’exposition de 6000 m², je vous rassure l’évènement a utilisé bien plus d’espaces en s’étalant sur les parkings aux alentours.

La journée se divise en quatre grosses parties:l’expo intérieur, l’expo extérieur, la bourse et la vente aux enchères.

Commençons par le fer de lance de cette journée avec l’expo intérieur. Le Club Ravera 6A a su réunir un panel de véhicules d’exceptions allant de la Ford T de 1920 aux plus prestigieuses voitures des années 60 avec une Ford GT 40 ou encore une Jaguar Type E.

Bien que moindre, les motocyclettes n’ont pas été mises de côté, puisque que l’on a pu savourer quelques cyclomoteurs avec notamment des Peugeot 102 et 103 mais surtout quelques motos assez atypique comme une Terrot Type L de 1927, une Norton Big Four de 1937 avec au milieu quelques 125 populaires des années 50.

Passons maintenant à l’expo extérieure, faite par des visiteurs et passionnés, portant ainsi le nombre de véhicules présent à plus de 1000 !

Il avait là aussi de belles choses venues par la route. Je pense à une Citroen C4 bleu de 1931 ou encore une Ferrari 348 GTS de 1993. Il y avait une moto sur laquelle je me suis retourné dès que je l’ai entendu arriver, la Kawazaki Z1300, des années 80, avec son monstrueux moteur 6 cylindres développant 120 cv.

Le véhicule qui aura retenu le plus mon attention a été une Renault, venue et repartie par la route. Il s’agit d’un modèle que je n’ai pas su identifier dans les catalogues, mais je pencherai pour un véhicule des années 1920, peut-être une Renault 6CV « type MT.

Passons à la bourse qui occupait un grand espace intérieur mais aussi extérieur. Quelques petites affaires étaient au rendez-vous comme cette Jawa 350, cette petite Peugeot 125 ou encore cette flambant neuve Gnôme et Rhône D3 de 1928.

J’admets avoir beaucoup apprécié la bourse d’échanges, car l’on trouvait de tout, aussi bien des pièces autos que motos. La bourse a aussi fait le bonheur des collectionneurs de miniatures. Mon cœur battait pour un side-car René-Gillet à vendre, mais mon porte-monnaie m’a ramené à la raison. J’ai en revanche pu faire une sacrée affaire en achetant cette veste en cuir pour seulement 25€.

Concernant, la vente aux enchères, je n’y suis pas allé, car je discutais avec des collectionneurs à ce moment-là. Je ne vous cache pas non plus mon désintérêt pour ce genre de vente en cause: …galères étudiantes !

J’ai terminé la journée en discutant avec les organisateurs, Philippe et Gilles, membres du Ravera Club 6A, qui ont été très satisfait de leur salon. Ils ont reçu tellement de visiteurs ce jour, presque 10.000, que les food-trucks n’avaient plus rien à vendre. Ils m’ont informé de leurs ambitions concernant l’édition de l’année prochaine avec la volonté d’ouvrir le salon tout le week-end, mais aussi de fournir un plus grand espace pour les motos de collection, sous réserve que les collectionneurs acceptent de les présenter.

Alors amis collectionneurs de motocyclettes, n’hésitez pas à les contacter si vous souhaitez présenter votre moto pour l’an prochain 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.