Archives par mot-clé : Alcyon

LES CULS TANNÉS DU FORT DE SECLIN – 2021

Dimanche 19 septembre se voyait être le deuxième jour des journées du patrimoine 2021, l’occasion pour moi me rendre aux Culs Tannés du Fort de Seclin.

Hélas sans mon IZH puisque j’ai envoyé mes tubes de fourche à rectifier. Je ne ferais pas sensation avec ma moto devant les copains.

Les Culs Tannés du Fort de Seclin est un évènement co-organisé par La Confrérie des Vieux Clous et les propriétaires du Fort de Seclin, eux-même passionnés de véhicules anciens puisqu’ils restaurent, en plus de leur fort, un char Renault FT-17.

Qu’est ce que sont aux justes les Culs Tannés du Fort de Seclin ?

C’est une manifestation de véhicules anciens ayant pour fil conducteur les motocyclettes d’avant 1945 et cette journée nous auras gâtée avec une bagatelle de motos d’avant 1914 !!!

Et en plus, elles roulent !!! Admirez ci dessous, Gilles, vice-président de la confrérie des vieux clous, sur sa Triumph Model H.

Sur des machines plus récentes, d’entre-deux-guerres, nous avions aussi été gâtés.

La manifestation présentait aussi une Terrot HSS. Celle, ci-dessous, se trouve dans un état de conservation plus que surprenant. Je vous laisse l’admirer sur les photos. On peut encore apercevoir par endroit les liserés d’origines. Attention, il ne s’agissait pas d’une moto d’exposition puisque son propriétaire la faite fonctionner, et il est parti rouler avec !!!

Dans les pépites de le journée, nous noterons une superbe Alcyon qui prônait fièrement devant l’entrée du fort. C’est une 250 SuperSport de 1929 « Type Champion de France 1928 » qui comme son nom le laisse penser, a gagné le championnat de France 250cc de 1928.

Et dans la catégorie « Gros gabarit d’entre deux guerres », il y avait une très belle Motocyclette René-Gillet 750 accompagnée de son panier Vannod.

Les apparences peuvent être trompeuses !

Certes la motocyclette est dans un état d’origine mais pas le side. Il a été retrouvé par son propriétaire sans siège, entièrement poncé et prêt à repeindre.

La peinture, la sellerie et leur usure pour coller à l’état de la moto est l’œuvre d’un jeune druide de la moto ancienne: Cédric Guerlus.

Bref, je vous entends déjà vociférer contre moi puisque l’article est terminé. Etant obnubilé par toutes ces machines, je n’ai pas pris le temps de photographier les après-guerres.

Premières galères SUR UNE ALCYON TYPE 651 DE 1956

Je m’étais dit en une heure, je tourne ma vidéo « Démontage de l’Alcyon type 651″…

Tout se déroulait bien jusqu’à que je bute sur la clavette de la manivelle gauche qui était bien pliée à l’intérieur 😡

Le marteau, le WD-40, l’arrache moyeux, l’étau (avec douille) ne sont pas parvenus à faire sortir la clavette

Des centaines de jurons plus tard, j’opte pour percer la clavette dans sa longueur puis dans sa largeur pour y passer une petite clé BTR.
En chauffant au chalumeau et en faisant pivoter la clé BTR, la clavette s’est rétractée et a pu sortir en douceur 🔥
La manivelle et l’axe de pédalier sont restés intacts 😉

Manquera plus qu’à démonter la fourche 😁

N’oubliez pour que le tournage de « La moto française » puisse commencer l’an prochain, n’hésitez pas à faire un don sur 👇

https://www.leetchi.com/c/lexplorateuramoto

MON PROJET DOCUMENTAIRE SUR « LA MOTO FRANÇAISE

Je vous parle de mon projet documentaire sur « La moto française »

Je prévois une série-vidéo de la remise en route d’une (voir deux 😬) Alcyon Type 651 mais avant, je vous parle mon projet de film documentaire sur « La moto française » 😉

La cagnotte 👉 www.leetchi.com/c/lexplorateuramoto

Si 3500 personnes mettaient 10€ ou 7000 en mettaient 5€, le projet pourrait prendre vie 😉

Et si vous avez des questions concernant le projet, n’hésitez pas à les poser en commentaires 😉