Archives de catégorie : Photos

PARTIR DANS LE DÉSERT AVEC UNE MOTO DE 1951 – BSA

Traverser les endroits les plus isolés de la planète à moto, partir à la rencontre de l’inconnu, observer et rendre compte, toute une combinaison d’idée qui anime mon désir de partir avec ma vieille BSA.

J’ai lu beaucoup de récit de voyageur, ou devrais-je dire, d’explorateur à moto comme les sœurs Adeline et Augusta Van Buren qui ont traversé l’Amérique en 1914, Robert Sexé qui a fait le Tour de Monde en 1926 avec une Gillet Herstal, Pierre Bruneteau qui a traversé le Sahara en 1927 et bien d’autres.

Je suis mieux loti qu’eux, j’ai une moto de 1951, une BSA C11SL spécialement équipée d’un accessoire de ma fabrication, un filtre à air monté sur le réservoir.

Le faible budget en poche m’empêche de pouvoir partir dans les coins les plus reculés de la planète, mais ce n’est pas grave puisque non loin de la maison de mes parents (Aveyron), se situe des terres arides en Espagne, où dit-on, presque rien ne pousse et rien ne vit, les Bardenas-Reales et les Monégros.

Mais il ne s’agit pas là des seuls déserts d’Espagne, il y en a cinq au total. Pour les citer: le désert de Gorafe, le désert de Tabernas et le Parc Naturel de Jandía

Pour un premier road-trip, traverser seulement 2 désert, c’est déjà pas mal !

La Covid-19 bouleverse un peu mes plans, car pour traverser l’Espagne, il me faut réaliser un test PCR.

Si négatif, il me laisse 72 heures pour traverser la frontière.

Appuyez sur le bouton pour lire la suite

ON M’A DONNé UNE REMORQUE MICHELIN

Connaissiez-vous la remorque « Michelin » fabriquée sous licence par « New-Map » et « France-Auto-Cycle » dans les années 50 ?!

Petit article en préparation, ils me manquent quelques documents pour fignoler.

Il s’agit d’une remorque que l’on m’a gentiment donnée, je ne donne pas plus de détail mais elle a une tenu de route exceptionnel comparée à l’autre remorque moto que j’ai eu il y a quelques mois 😋

Photo prise à Belcastel (12) 😉

VISITE DU MUSÉE BASTER, Riom (63)

Si jamais vous passez par Clermont-Ferrand dans le Puy-De-Dôme, osez le détour par Riom !

Guy Baster y expose sa fabuleuse collection de moto, réunissant plus de 800 machines venant du monde entier

Le Musée Baster se situe au 101 Rue de l’Ambène à Riom, juste à côté d’un fabuleux restaurant au thème Rock n’roll, l’Indian Saloon.

Ce musée représente en quelque sorte la vie de Guy Baster.

Tombé amoureux de la moto ancienne à l’âge de 13 ans, il n’a cessé d’écumer les petites annonces à la recherche de vieux tas de rouille à restaurer, ou de machines en état de rouler.

Commencer une collection de moto à cet âge là, n’est pas une mince affaire. Son père et son oncle le rejoignent dans sa passion de la motocyclette et l’aideront à en acquérir.

Guy nous confie qu’à l’âge de 16 ans, son oncle lui a acheté un mono-cylindre Harley-Davidson non roulant, qu’il est parti récupérer, en la tractant à l’aide d’une autre moto.

Plus tard, CAP d’horloger en poche, sa première paie lui sert à acheter un lot de motos.

Le musée Baster essaye de grouper les motos par nationalité, marque mais aussi par mécanique.

Dès que vous aurez passé le guichet, vous aurez le droit à un coin réunissant les plus belles sportives italiennes et un petit coin de motos japonaises de compétition.

Ensuite, dans une atmosphère digne du Far West, se trouve les plus remarquables motos américaines.

Il y a beaucoup d’Indian et d’Harley-Davidson dont la majorité sont des side-cars.

Marchez un peu et vous tomberez dans la pièce des monstres américains avec des Ace, Henderson ou Cleveland à 4 et même 6 cylindres.

Quelques marches d’escaliers vous emmèneront vers « l’histoire du boxer français » avec une magnifique ABC 400, des Gnome & Rhône, ou encore une Ratier.

Vous aurez le droit à des motos françaises peu courantes comme des side-car René Gillet avec panier Vannod, une Train 4 cylindres, des Dresch ou encore une Syphax.

Quelques pas, et vous voyagerez vers l’Est de l’Europe avec une FN 4 cylindres (Belge), des Zundapp (Allemagne) des Puch (Autriche), des Nimbus (Danemark), des Jawa (République Tchèque) et bien d’autres marques.

Préparez votre treillis et vos rangers car vous verrez des motos ayant appartenu à des corps armées comme une Gnome & Rhône AX-2 (France), une Zundap KS 750 (Allemagne), des Condor (Suisse) ou encore un drôle d’engin de l’armée belge.

Entre-temps, détendez-vous avec à une belle collection de Vespa et de 50 cc (mobylette et cyclosport).

Au final, gardons le meilleur pour la fin…les Anglaises.

Guy Baster affiche avec fierté une Matchless G12CSR dont il rêvait étant ado. On retrouve de magnifique BSA, des Triumph, des Norton et même une Brough Supérior qui devance une 1000 Vincent.

En somme, cet article ne présente que 10 % de la collection Baster. J’ai eu beaucoup de mal à filmer et photographier tellement le musée est rempli de motos et de toutes sortes de bibelots anciens accrochés aux murs.

Guy Baster, la soixantaine passée, continue de collectionner les motos et faute de places, sont présentées là où il y en a.

En somme, j’ai dû manquer pas mal de belles machines. Si vous passez en moyenne 1 minute par machine, il faudra 13 heures et 20 minutes pour faire le tour du musée…et encore, je ne parle que pour les motos.

Une solution pour remédier à cela, venez voir le musée de vos propres yeux, et plusieurs fois, dès la réouverture des lieux culturels.

Restez connectés, l’interview vidéo de Guy Baster arrive prochainement 😉

Attention, le musée n’est ouvert que sur rendez-vous :

  • 101 Rue de l’Ambène
  • 63200 Riom
  • 04 73 63 09 51
  • contact@museebaster.fr

Découverte du Château de Bosc, Domazan (30)

Situé non loin d’Avignon, le château de Bosc est l’un de ces endroits dont nous, explorateurs motocyclistes, raffolons, car il renferme une collection de moto pour le moins atypique.

Construit au XIXème siècle, Claude Reynaud, son propriétaire actuel en a fait un endroit agréable pour y passer la journée et il n’a délaissé aucun détail puisque son « Château-Musée » ne s’adresse pas qu’aux férues de motocyclette ancienne, mais à toute la famille.

Chateau de Bosc 1872 - lexplorateuramoto.com
Chateau de Bosc 1872 – lexplorateuramoto.com

« On dirait le Sud »

Au Chateau de Bosc, vous saurez que vous êtes arrivé dans le sud puisqu’une allée d’olivier est là pour vous accueillir, le parking lui-même en étant entouré.

Claude Reynaud y a mis son âme motocycliste puisqu’un parking moto est prévu au plus près de l’entrée, mais attention, roulez au pas ! Les enfants, ça court partout 😁

Parking Moto Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Parking Moto Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Les automobilistes devront marcher un tout petit peu en travers une allée boisée.

Allée Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Allée Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

La billetterie se fait, la première à gauche, une fois passé l’entrée.

Porte entrée Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Porte entrée Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Œnotourisme

Issu d’une famille de vigneron, Claude Reynaud et son fils cultivent autour du château, leurs vignes et permettent aux visiteurs d’en connaitre un peu plus sur leur travail.

Au programme, admirez les vignes et dégustez le vin.

Si le cœur vous en dit, vous pourriez même repartir avec une bouteille.

Vins Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Vins Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Tout au long de la journée, votre curiosité sera titillée par les surprenants tableaux et sculptures contemporains.

Art contemporain Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Art contemporain Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

La pré-histoire de la motocyclette, le vélocipède

Passons maintenant à la préhistoire de la motocyclette avec un large collection de vélocipèdes dont un classé « Monument historique »

Vélocipède classé monument historique, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Vélocipède classé monument historique, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Claude Reynaud a pu réunir en ce château une collection des plus rares engins mus par la force humaine.

Vélocipèdes, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Vélocipèdes, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Draisiennes, Vélocipèdes à pédales, grand-bi et bicyclette parsèment les pièces de son château mais saviez-vous que l’histoire du « vélo » ne se cantonnait pas qu’aux deux roues avec d’étonnants tricycles et quadricycles pouvant par moments transporter deux personnes.

Quadricycle, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Quadricycle, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

L’art et la moto

La vie de Claude Reynaud a été marquée par l’exposition « The Art of the Motorcycle », présenté pour la première fois en 1998 par le Guggenheim Museum de New York, exposition à laquelle il a donné quelques conseils.

Claude Reynaud a essayé de réunir une partie de ces motos dans son musée.

Tricycle motorisé Automoto, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Tricycle motorisé Automoto, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Nous pourrions citer par exemple son tricycle Automoto de 1900 (qui était une copie du tricycle De Dion Bouton) sa Majestic de 1929 ou encore sa MV Agusta 750S de 1978.

Moto Majestic, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Moto Majestic, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

La liste des motos présentes au Guggenheim Musée est présente sur ce lien:

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_motorcycles_in_The_Art_of_the_Motorcycle_exhibition

Claude Reynaud partage l’idée qu’il y a un art dans la moto, pour lui chaque moto est unique.

MV Agusta 750S, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
MV Agusta 750S, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Engins atypiques

L’enceinte du château renferme également deux avions de chasse, un « Mig 17 » soviétique et un « Mirage 5BA 033 » français.

Avion de chasse MIG17, Chateau de Bosc -lexplorateuramoto.com
Avion de chasse MIG17, Chateau de Bosc -lexplorateuramoto.com
Avion de chasse Mirage 5BA 033, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Avion de chasse Mirage 5BA 033, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Passionné de l’histoire des techniques, Claude Reynaud n’a pu s’empêcher de les exposer au public au point même de faire démonter le réacteur du Mirage afin que les visiteurs puissent comprendre le fonctionnement d’un avion à réaction.

Turboréacteur Mirage 5BA 033, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Turboréacteur Mirage 5BA 033, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Activités pour les enfants

Et comme je vous disais plus haut, venez en famille !!!

Musée des enfants, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Musée des enfants, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Les enfants adoreront y passer la journée. Après les avoir entendus crier « Waouh » à travers toutes ces expositions (ici cette onomatopée ne sera pas réservée qu’aux enfants), ils auront l’occasion de jouer à un jeu de piste et de profiter d’un musée pour enfants proposant des activités ludiques.

Mickey sur une moto, Chateau de Bosc - lexplorateuramoto.com
Mickey sur une moto, Chateau de Bosc – lexplorateuramoto.com

Venez au Château de Bosc

En espérant que les soucis liés au COVID-19 trouve une fin, Claude Reynaud vous invite à découvrir son château dès la réouverture des lieux culturels

Claude Reynaud vous en dira beaucoup plus à travers un reportage vidéo, qui sortira prochainement sur mon site web.

Claude Reynaud derrière une moto majestic bleu
Claude Reynaud derrière une moto majestic bleu

Vous souhaitez vous rendre au Château de Bosc, regardez sur la carte ou il se situe 😉

Dans l’Aveyron, aller à la poste revient à traverser monts et montagnes

Aller à la poste pour faire quoi… envoyer des dossiers présentant mon projet documentaire sur la moto française
👉 www.leetchi.com/c/lexplorateuramoto

PS: Ma Volvo 480 totalisant plus de 250.000 kms et aucune fuite d’huile, si ça c’est pas du costaud 😍